Conseil en recrutement, diffusion des offres d'emploi, ATS, cas clients ...

Flatchr vous dit tout !

Venez découvrir nos conseils pour améliorer vos méthodes et techniques de recrutement

Conseils recrutement - Actualités RH

8 raisons qui démontrent pourquoi le recrutement doit être rapide

close
Martin
27 MARS 2019
5 min.

Nous avons tous une personne bien attentionnée qui nous a dit une fois dans notre vie « chi va piano, va sano » ou littéralement « celui qui va lentement, va sainement ». Mais dans une stratégie de recrutement, appliquer cette philosophie est un piège à éviter.

 

Téléchargez notre livre blanc sur le recrutement digital afin d'accélérer votre processus de recrutement.  

 

Il est certain qu’une embauche, c’est stressant. Personne n’a envie de se tromper. Donc la croyance veut qu’il faille prendre son temps, multiplier les entretiens, les tests, les debriefs, les recherches approfondies sur les candidats… C’est tout à fait compréhensible, et pourtant, un processus de recrutement lent est bien plus néfaste qu’il n’y paraît.

Nous vous donnons huit raisons qui le prouvent !

 

1# Les meilleurs vont voir ailleurs

Un recrutement interminable est le moyen par excellence de perdre les meilleurs candidats pour un poste : ceci s’explique simplement par le principe de l’offre et la demande ! Les candidats les plus en demande pour un poste donné seront sollicités de toute part, compétition oblige. Si une entreprise est trop lente dans son processus d’embauche alors, soit le bon candidat va s’impatienter (et aller voir ailleurs), soit il va se laisser approcher par des concurrents (et aller voir ailleurs !).

 Les talents n'attendent pas, recrutez rapidement.

2# La qualité des employés n’en sera que moins bonne

C’est une conséquence évidente du point précédent. Ça s’appelle niveler par le bas : en perdant les meilleurs, la qualité du bassin de candidats va logiquement diminuer et ce n’est définitivement pas une bonne chose pour une entreprise ! La lenteur du recrutement peut ainsi donner l’impression qu’on sélectionne les meilleurs employés, alors qu’on ne fait que sélectionner « les meilleurs » parmi les restants.

 

3# Les employés coûteront plus cher

Donnez plus de temps à un candidat pour se faire approcher par des concurrents, et vous verrez rapidement que ses attentes salariales vont grimper. C’est une logique infaillible : en ayant un processus de recrutement lent, l’entreprise offre une plus grande latitude au candidat pour aller prospecter ailleurs. Celui-ci va certainement se voir proposer d’autres opportunités et c’est ainsi que les enchères montent. En fin de compte, s’il s’avère que ce candidat vous intéresse particulièrement, vous devrez débourser plus pour éviter de vous le faire subtiliser par la concurrence !

 

4# Le poste reste vacant trop longtemps

L’une des conséquences les plus sournoises d’un recrutement lent est que le poste pour lequel on souhaite embaucher reste libre pendant une longue période de temps. C’est malheureusement souvent le cas, car rares sont les entreprises qui débutent leur processus de recrutement lorsque la place est encore occupée. Et les contrecoups d’un poste trop longtemps vacant sont multiples. Selon l’entreprise, cela peut se traduire par :

  • Une perte de productivité et donc d’argent
  • Des équipes désorganisées, des employés stressés, une masse de travail en attente difficile à redistribuer…
  • Des clients qui peuvent le ressentir négativement au quotidien

 

5# L’image d’entreprise en souffre

L'entreprise souffre d'un recrutement lent.

Une « marque employeur », ça se construit, et ça passe évidemment par le professionnalisme de l’entreprise au cours d’un processus de recrutement. Prendre trop de temps pour le recrutement n’est pas nécessairement synonyme d’amateurisme ou de désorganisation, au contraire, les plus lents font souvent les choses avec minutie et expertise. Cependant, l’image renvoyée à l’extérieur sera généralement toute autre !

« Pourquoi cette entreprise ne me rappelle pas ? », « Pourquoi a-t-elle besoin de six étapes pour m’évaluer ? », « Ça fait trois semaines que je n’ai pas de nouvelles depuis mon entretien, qu’est-ce que ça veut dire ? ». Pour les candidats, la lenteur sera clairement une preuve de désorganisation, voire d’un manque de professionnalisme. Et même si ce n’est pas la réalité, l’image de marque pourra en être durablement dégradée (on sait comment le bouche-à-oreille peut faire des dégâts !).

Un long recrutement, c’est plus de stress pour le candidat, une expérience moins bonne et donc, une mauvaise réputation qui pourrait se construire autour de l’entreprise.

 

6# Perte de motivation et stress en interne

L’objectif d’un processus de recrutement, c’est d’avoir un nouvel employé dans l’équipe. C’est une vérité qui peut paraître risible tant elle est évidente, mais c’est primordial de se le rappeler !

Pourquoi ? Parce que cette embauche finale, c’est la récompense pour un recruteur ou un manager, c’est ce qu’il attend avec hâte, c’est l’arrivée d’un nouvel atout dans l’équipe. Alors logiquement, plus la période de recrutement est lente, plus cela devient laborieux et stressant, plus on perd patience et surtout sa motivation ! Ce pourrait ainsi être dommageable autant pour l’entreprise que pour la qualité des futurs employés.

 

7# Recruter des candidats déjà en poste ? Mission impossible.

On n’apprendra rien à personne en disant qu’en règle générale, les meilleurs candidats sont ceux qui sont déjà en poste, ceux qui ne sont, en théorie, pas disponible !

C’est d’ailleurs le travail principal des chasseurs de têtes : aller chercher ces candidats-là, qui n’ont pas « besoin » de l’emploi proposé et qu’il va falloir convaincre… Ces candidats peuvent mettre un long moment avant d’imaginer quitter leur job actuel, mais dès l’instant où ils vont émettre ne serait-ce qu’un petit intérêt d'aller voir ailleurs, il faudra les cueillir !

Étant, sans aucun doute convoités par bien d’autres, ils ne resteront pas longtemps sur le marché. C’est donc précisément pour cette raison qu’un processus de recrutement trop lent va réduire (voire annihiler) les chances d’embauche.

Rapidité, efficacité et compétitivité seront les clés pour recruter ces candidats dits « passifs ».

 

8# Ça coûte cher, tout simplement

Le recrutement lent coûte cher.

Dépenser plus dans un processus de recrutement qui apporterait de meilleurs résultats pour une entreprise ? Pourquoi pas ! Mais si cela coûte plus cher et que le retour sur investissement est inexistant, ne serait-il pas temps d’arrêter les frais ?

C’est justement le problème avec un processus de recrutement lent : il y a aura plus d’étapes, d'entretiens, de réunions, de déplacements, de recherches et d’attente… Des heures et des heures de travail (pas gratuites !) qui, soyons clairs, n'assurent même pas de trouver le meilleur employé pour le poste.

Finalement, recruter lentement coûte plus cher, et sera plus nuisible que bénéfique pour l’entreprise.

Autant dépenser cet argent dans des solutions de recrutement rapides et efficaces, non ?

 

En clair, vouloir prendre son temps pour éviter un choix hâtif est totalement compréhensible mais desservira l'entreprise. Alors n'hésitez plus, ayez confiance en votre instinct de recruteur ainsi qu'en votre processus de recrutement et vous améliorerez ainsi votre performance. Et si vous trouvez que votre système n'est pas optimal pour accélérer le mouvement, pas de panique ! Nous avons des outils pour vous aider

Téléchargez notre livre blanc sur le recrutement digital

Articles recommandés

Conseils recrutement Actualités RH Communication / Marque employeur

Zoom sur l'entretien vidéo différé

À l'ère des Facebook, Instagram, Snapchat et autres Youtube, il est légitime de s'étonner que le monde du recrutement se...

Conseils recrutement Actualités RH

Les 5 atouts du recrutement collaboratif

Encore aujourd’hui, il n’est pas rare de voir un responsable des ressources humaines mener sa barque en solitaire pour r...

Conseils recrutement Actualités RH Communication / Marque employeur

5 choses à savoir pour faire un suivi des candidats réussi

Le suivi des candidats ? À mon époque, ça ne se passait pas comme ça ! T’avais un entretien, puis si tu ne faisais pas l...