Conseil en recrutement, diffusion des offres d'emploi, ATS, cas clients ...

Flatchr vous dit tout !

Venez découvrir nos conseils pour améliorer vos méthodes et techniques de recrutement

Tendances RH

Pourquoi la génération Y est-elle si difficile à manager ?

close
Charlie
04 AVRIL 2019
6 min.

Nous arrivons tout droit des années 90, des « jeunes » de la Génération Y, des enfants du millénaire, nés avec un baladeur dans les mains et une Nintendo branchée sur la télé. Aujourd’hui, nous avons à peine trente ans, nous sommes super-connectés, super-informatisés, et apparemment, super difficiles à recruter et à fidéliser pour les entreprises.

 

Téléchargez gratuitement notre livre blanc sur le recrutement afin de mieux recruter les Millenials.

 

S’il y a une chose que nous ne sommes pas, ce sont des enfants gâtés.

On se souvient de nos profs qui répétaient « Passes ton bac ! Vas à l’université ! » C’était la recette pour avoir un bon emploi, un bon salaire, un bel avenir. La seule solution gagnante. Puis nous avons grandi et mûri, spectateurs de la crise économique de 2008, en essayant de nous trouver une place dans un monde du travail construit par nos grands-parents et dirigé par nos parents. Le traditionnel « Passes ton diplôme pour ne pas être au chômage » s’est transformé en « Fais un stage, en attendant de trouver un boulot ». Pas étonnant que beaucoup d’entre nous rêvent d’indépendance, d’être leur propre patron.

Oui, nous sommes peut-être blasés du monde du travail, désenchantés alors que nous y entrons à peine, mais nous n’en sommes pas moins motivés et plein d’énergie. Et si vous, chefs d’entreprises, responsables des ressources humaines et managers, êtes de ceux qui nous trouvent difficiles à recruter et à garder à vos côtés, c’est simplement que vous ne faites pas une bonne lecture de ce que nous sommes et ce que nous attendons. Alors, même si généraliser n’est pas évident, nous vous proposons ce court mode d’emploi, certes non exhaustif, mais qui devrait vous aider à mieux nous comprendre et utiliser nos énergies de la bonne façon !

 

Les Millenials rêvent d’un lieu de vie

Le modèle classique des entreprises d’aujourd’hui a été façonné par nos grands-parents, à leur image, avec leur manière de travailler, pour répondre aux besoins de la société de l’époque. Nos parents se sont glissés ensuite dans ce moule, pas toujours très à l’aise, mais sans vraiment le faire évoluer. Et enfin, nous, Millenials, arrivons face à ce moule dans lequel nous avons du mal à entrer et à trouver notre place. Pour faire simple, nous nous sentons comme un meuble IKEA au château de Versailles !

Il faut être honnête, nous sommes des rêveurs. Nous voyons les modèles d’Apple, de Google, et nous rêvons d’un lieu chaleureux où les échanges entre collègues ressemblent plus à une pinte de bière le jeudi soir, qu’à la machine à café insipide du lundi matin. Nous rêvons d’un mardi midi où le cours de yoga serait offert pour pouvoir entamer le reste de notre semaine du bon pied, et d’un boss qui n’aurait pas peur de nous défier à une partie de Mario Kart le vendredi. En fait, c’est simple, nous rêvons d’une entreprise qui serait un véritable lieu de vie, et non plus un lieu de passage synonyme de travail uniquement.

 Votre lieu de travail comme votre lieu de vie

 

Les Millenials veulent être traités d’égal à égal

D’accord, peut-être que certains d’entre nous sont carrément allergiques au principe même de hiérarchie. Mais sans aller jusqu’à cet extrême (il y aura toujours des chefs d’entreprise, des managers, des seniors, des juniors...), nous voulons être considérés comme des égaux, et faire sauter les murs invisibles et artificiels qui existent encore trop souvent. Nous, Millenials, sommes des joueurs d’équipe hors pair, efficaces et impliqués. Mais dans une équipe, il y a des joueurs, un capitaine et des entraîneurs, non pas des dirigeants et des dirigés. Pour nous, cette ère où le « supérieur » ordonne, punit et récompense est révolue. On parle désormais de reconnaissance, de mentorat et de transfert de connaissances. La nuance est importante : nous ne travaillons plus pour un chef, nous travaillons avec lui, pour faire grandir l’entreprise ensemble.

 

Les Millenials ont compris comment gagner plus

On nous dit infidèles. Certes, en quelques années de carrière à peine, nous avons déjà travaillé pour deux ou trois entreprises, parfois plus. Mais l’important est de se poser la question du pourquoi. Pourquoi sommes-nous difficiles à fidéliser ? Les réponses sont multiples, mais l’une des raisons principales est le salaire, évidemment.

L’argent est loin d’être le seul moteur qui fait marcher les Millenials, mais nous ne vous mentirons pas, ça en est un important ! Et notre génération a bien compris comment augmenter son salaire rapidement : sauter d’opportunité d’emploi en opportunité d’emploi, plutôt que de grandir patiemment dans une entreprise. Alors oui, nous manquons peut-être un peu de patience, mais était-ce si étonnant d’aller voir ailleurs, lorsqu’on nous montre que l’herbe y est plus verte ?

Les solutions possibles ? Offrir un salaire concurrentiel dès le départ, proposer un plan d’augmentation régulier et attrayant, un système de bonus, des bénéfices divers (bonne mutuelle, stock options, téléphone d’entreprise, tarifs préférentiels, produits gratuits…), etc.

 

Les Millenials veulent faire une différence

Pour beaucoup d’entre nous, travailler dans une entreprise ne s’arrête pas à « faire de l’argent pour faire de l’argent ». La plus grosse évolution, par rapport à la génération de nos parents, c'est que nous n'avons plus envi de travailler pour enrichir nos dirigeants. Nous avons envie d'avancer main dans la main avec la direction dans le but de faire prospérer l'entreprise afin que tous y trouve son compte. Nous avons besoin de reconnaissance. 

Alors utilisez nos compétences propres, assurez-nous que nos différences font votre force, et que nous ne sommes pas juste interchangeables. Aussi, montrez-nous que votre entreprise possède un objectif, qui n’est pas uniquement celui de vous enrichir.

 

Les Millenials veulent être formés

Un salarié formé est plus performant

Que nous soyons ou non bardés de diplômes, nous avons compris que nos années d’études ne nous ont pas nécessairement formés à travailler dans n’importe quel domaine. Nous sommes donc généralement friands de formations pratiques, au sein même de notre nouvel environnement de travail. C’est à la fois une façon de nous donner des outils pour notre carrière professionnelle dans votre entreprise, et pour notre futur. Mais c’est aussi un moyen de nous montrer votre intérêt, votre reconnaissance et votre confiance. Parce qu’au fond, nous savons que vous n’allez pas former quelqu’un dont vous ne voyez pas le potentiel !

Si vous êtes du genre « Moi, je forme pas trop les jeunes, parce qu’après ils partent et j’ai investi pour rien », dites-vous que tôt ou tard, nous partirons voir ailleurs, quoi qu’il en soit. Alors autant nous donner des ailes plutôt que de nous les couper. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas impossible que nous revenions vers vous dans quelque temps. Mais aussi parce qu’en gardant une belle image de notre expérience dans votre entreprise, nous en devenons les meilleurs représentants, tout au long de notre carrière. Et gratuitement, en plus ! Pour votre image de marque, mieux vaut des anciens employés qui évoquent leurs bonnes expériences que l’inverse, n’est-ce pas ?

 

Les Millenials ont besoin de liberté et de souplesse

Crevons l’abcès tout de suite : les règles établies, ce n’est pas trop notre truc. Ça ne veut pas dire que nous préférons l’anarchie, bien au contraire. Il nous faut aussi des repères, des lignes directrices, des caps, des objectifs… Mais rien de ceci n’est incompatible avec une certaine souplesse. Pour beaucoup de Millenials, trop de rigidité nous met mal à l’aise, et le traditionnel « c’est comme ça qu’on fait d’habitude » nous révulse.

Donner plus de liberté, plus de souplesse, passe parfois par peu de chose. Pour certains emplois, ce sera la liberté de faire du télétravail ponctuel. Pour d’autres emplois, ce sera la possibilité d’avoir un tatouage apparent, alors que c’était interdit jusque là. Et pour d’autres encore, il s’agira simplement de faire confiance à un employé expérimenté, qui s’écarte raisonnablement du chemin tracé pour essayer d’améliorer un résultat ou un rendement.

 

Voyez plus loin que les clichés

Zombies branchés sur iPhone. Égocentriques imbus de leur propre image. Rebelles impatients. Irréfléchis. Ingrats. Opportunistes. Infidèles. Voilà une image bien tronquée de ce que nous sommes réellement. Alors essayez de nous comprendre et de nous laisser une chance et vous verrez, vous ne serez pas déçus !

L’important avec nous, Millenials, c’est de voir plus loin que tous ces clichés véhiculés sur notre génération. De comprendre que le carcan de nos grands-parents ne nous sied plus. Que nous sommes des rêveurs en quête de reconnaissance. Que nous aspirons à travailler ensemble, pour que chacun de nous fasse une différence. Puis que nous soyons formés, sans être formatés. C’est (presque) aussi simple que ça.

Alors pour nous attirer et nous recruter, il n'y a pas 50 solutions, suivez le mouvement.

Mais attention, nous sommes nombreux... Ce qui veut dire aussi que si votre entreprise nous plait, nous n'aurons pas peur de postuler ! Alors il vaut mieux pour vous que vous ayez un outil pour gérer vos candidatures !

Téléchargez gratuitement notre livre blanc sur le recrutement digital

Articles recommandés

Tendances RH

Les 7 compétences RH indispensables en 2019

Depuis de nombreuses années, et surtout en 2019, les RH se doivent d'être polyvalents au vu des nombreuses sollicitation...

Tendances RH

7 raisons d'embaucher un profil atypique

Peut-être que d'ici une vingtaine d'années, nous ne parlerons plus de profils atypiques, car nous aurons tous des carriè...

Tendances RH

Comment publier des offres d'emploi sur Google for Jobs ?

G oogle for Jobs débarque enfin en France ! Deux ans après son lancement aux États-Unis et son déploiement en Espagne, e...