Conseil en recrutement, diffusion des offres d'emploi, ATS, cas clients ...

Flatchr vous dit tout !

Venez découvrir nos conseils pour améliorer vos méthodes et techniques de recrutement

    8 questions interdites en entretien d'embauche

    close
    Valentin
    15 NOVEMBRE 2019
    4 min.

    Mener un entretien n’est pas une tâche simple. Vous ne pouvez pas demander tout et n’importe quoi à votre interlocuteur. En effet, votre entretien doit respecter certaines règles car certaines questions peuvent constituer une discrimination à l'embauche et sont donc interdites. Etes-vous bien en règle ? Voici les 8 questions à ne pas poser pour éviter d'être borderline. 



    Quelle est votre situation familiale ? 

     

    Lors de l'entretien d'embauche, il est interdit de poser des questions relatives à la vie privée du candidat. Ainsi, les questions portant sur sa situation familiale et son milieu social sont à bannir :

    • Etes-vous marié, célibataire ou divorcé ?
    • Votre conjoint travaille-t-il ? Quelle est sa profession ?
    • Avez-vous des enfants ?
    • Percevez-vous des prestations sociales ?

    Cependant, vous pouvez poser certaines de ces questions si le candidat sera amené à se déplacer régulièrement, car il ne pourra pas toujours être disponible pour sa famille.

     

    Pratiquez-vous une religion ?

     

    Les croyances religieuses du candidat à l'embauche relèvent là encore de sa vie privée. Elles n'ont pas à influencer votre jugement sur les capacités professionnelles du candidat.

    Ainsi, vous ne pouvez interdire aux candidats à l'embauche et aux salariés de l'entreprise d'avoir des convictions religieuses. Toutefois, vous pouvez intégrer des mesures basées sur le principe de neutralité dans votre règlement.

     

    De quelle origine êtes-vous ?

     

    L'origine de votre candidat n'a rien à faire avec ses compétences, la question n'a donc pas sa place lors de votre entretien d'embauche. Même si la question peut être posée de manière anodine, elle ne doit en aucun cas influencer votre recrutement. L'origine ne vous aidera pas à trouver le candidat de vos rêves.

     

    origine entretien embauche

    Avez-vous des problèmes de santé ?

     

    Tout comme les questions concernant la famille, la seule situation dans laquelle vous pouvez poser cette question est lors d’un recrutement pour un poste qui nécessite une bonne condition physique. On peut prendre pour exemple les déménageurs ou les chasseurs alpins.

    Pour rappel, il est interdit par la loi de retenir ou non un candidat en fonction de ses origines, son état de santé, ses pratiques religieuses, ses convictions politiques, ou son orientation sexuelle.

     

    Quelle est votre orientation sexuelle ?

     

    • Etes-vous homosexuel ?
    • Quelle est votre préférence sexuelle ?
    • Etes-vous en "trouple" ?

    Chacun est libre de faire ce qui lui plaît en matière de sexualité. Plus que personnelle, cette question doit être totalement proscrite de vos entretiens d'embauche. Si un candidat estime avoir été victime de discrimination sur ce critère, il pourra se retourner contre vous.  

     

    Avez-vous un casier judiciaire ?

     

    La question du casier judiciaire est un peu particulière. Vous n'avez pas à mener votre entretien sur les antécédents judiciaires de votre candidat. Toutefois, dans certains secteurs, vous pouvez vous renseigner sur le passif de votre candidat.

    Pour certains postes de la fonction publique par exemple, il est impératif d'avoir un casier vierge pour postuler. C’est également le cas des métiers du domaine de la sécurité comme la gendarmerie, la police, etc.

    Certains métiers du secteur privé sont également concernés. Pour un poste dans le domaine de la petite enfance, le recruteur peut vérifier le casier judiciaire du candidat afin de vérifier qu’il n’a aucun antécédent de délinquance sexuelle.

     

    Êtes-vous syndiqué ?

     

    Bien qu’intrigante, cette question est également interdite. Et même si vous la posez, je vous mets au défi de trouver un candidat qui vous répondre dans l'affirmative. En plus d'être de l'ordre de la vie privée, cette question porte atteinte au principe de liberté syndicale.

    L'entreprise ne peut entraver l'exercice du droit syndical. Si l'entreprise manque à cette obligation, elle risque soit un emprisonnement d'un an, soit une amende de 3 750€ soit les deux peines.

     

    Que pensez-vous de notre président ? 

     

    A part si vous exercez dans la politique, vous n'avez pas le droit d'interroger un candidat sur ses opinions politiques. 

    Et ce même si vous posez la question de manière "subtile", par exemple "Etes-vous pour ou contre le mariage gay ?" .

    Le candidat sera tout à fait en droit de vous répondre que cette question est interdite et vous indiquer que l'objectif est d'échanger sur ses compétences et non de débattre sur ses orientations politiques.

    candidat mal à l'aise

     

     

    A retenir

    La discrimination à l'embauche est punie de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

     

    En plus de nuire à votre marque employeur, poser une de ces questions prescrites peut vous porter préjudice financièrement. Peu importe l'origine ou les croyances des candidats que vous recrutez, le principal est de trouver la perle rare faite pour le poste et avec qui vous avez envie de collaborer. 

    Téléchargez notre livre banc sur comment attirer les candidats de vos rêves

    Articles recommandés