Conseil en recrutement, diffusion des offres d'emploi, ATS, cas clients ...

Flatchr vous dit tout !

Venez découvrir nos conseils pour améliorer vos méthodes et techniques de recrutement

ATS

5 étapes pour passer au recrutement digital

close
Sylvain
04 JUILLET 2019
5 min.

Que ce soit pour réserver un taxi, commander son repas ou encore faire ses courses, la digitalisation est partout. Évidemment, le recrutement n’y a pas échappé, et même si certaines entreprises ont plus de mal que d’autres à faire le grand saut dans le numérique, la métamorphose est presque inévitable pour rester compétitif.

 

Téléchargez notre livre blanc pour comprendre comment faciliter et automatiser vos processus de recrutement grâce aux ATS.

 

Avec la démocratisation des ATS (plateformes en ligne permettant une gestion facilitée des candidatures), le recrutement d’antan est en train de tirer sa révérence.

 

1# Attirer plus, recruter mieux

Avant le boom du numérique, le recrutement avait une toute autre définition. Les canaux de diffusions étaient réduits à quelques journaux, panneaux d’affichage et organismes spécialisés (Pôle Emploi, APEC…). Le nombre de candidatures reçues tournait en moyenne autour d’une dizaine, si le recrutement avait été bien mené.

S’il y a bien une chose que la digitalisation du recrutement a révolutionné, c’est bien la quantité de CV reçue ! Le nombre de canaux de diffusion a explosé (plus de 700 sites emploi sur internet, au bas mot), entraînant avec lui une multiplication des candidatures, au point qu’il est désormais habituel de recevoir plusieurs centaines de CV pour une seule et unique offre. Effectivement, la pluralité des sites emploi disponibles permet un rayonnement large de vos annonces.

Aujourd’hui, les systèmes de gestion des candidatures, ces fameux ATS, ne permettent pas uniquement d’entretenir l’afflux de CV via les divers canaux. Ils offrent aussi la possibilité de mieux recruter qu’avant, en ciblant la diffusion, en améliorant la réception et en facilitant le tri des candidatures. Au final, l’impact de la digitalisation est aussi quantitatif que qualitatif.

 

2# Élargissement des réseaux

Le carnet d’adresses était une véritable pierre angulaire d’un réseau professionnel il y a encore une vingtaine d’années. Si une entreprise cherchait à remplacer un de ses employés-clés, alors le RH feuilletait dans son précieux carnet d’adresses, passait deux, trois coups de téléphone et faisait jouer ses relations directes pour trouver le candidat idéal. Aujourd'hui, il s'agit d'un phénomène que l'on continue à observer à un détail près, le carnet papier s'est transformé en CVthèque digitale. En effet, l'ensemble des candidatures que vous recevez lorsque vous diffusez une offre d'emploi peut vous permettre d'alimenter une CVthèque qualifiée par vos soins, grâce à des technologies adaptées (notes laissées sur la fiche du candidat, système de tag, etc.). 

 

De plus, on remarque que le système de carnet d'adresses a également été reporté sur les réseaux sociaux. Le principe du carnet d’adresses a pris une tout autre dimension : il n’y a qu’à jeter un coup d’œil aux profils LinkedIn de la plupart des RH pour voir que le temps du petit calepin est révolu ! Les professionnels du recrutement qui jonglaient alors avec une cinquantaine de contacts directs en moyenne, peuvent aujourd’hui s’appuyer sur des centaines, voire des milliers de relations professionnelles.

Les plateformes en ligne de gestion des candidatures permettent d’aller encore plus loin dans cette démarche, repoussant les limites de nos réseaux professionnels. Par exemple, grâce à ces outils numériques, les entreprises peuvent inciter facilement à la cooptation : leurs employés sont invités à ouvrir leurs réseaux et à proposer les candidatures de leurs propres contacts. Et cela, en quelques clics seulement !

 

3# Développement du sourcing

Le sourcing, c’est le repérage de talents. C’est une technique proactive de recrutement qui, en allant à la chasse aux talents, s’oppose au simple fait d’attendre les candidatures. Cette méthode était jusqu’alors réservée à des spécialistes, appelés chasseurs de têtes, mais la digitalisation des procédés et particulièrement l’arrivée des ATS a donné les outils nécessaires aux RH et leurs équipes pour mettre en place ce type de recrutement par eux-mêmes.

Grâce aux plateformes de gestion du recrutement, le RH peut aisément superviser une méthode de repérage de talents, entre autres en regroupant les candidatures selon les profils, mais surtout en entretenant facilement une relation avec les potentiels candidats, afin de les avoir sous la main en cas de besoin. 

 Recherchez des talents avec faisant du sourcing

4# Le site-carrière, révolution du recrutement

Loin est le temps du seul panneau d’affichage à l’entrée des entreprises ! Internet a offert au recrutement l’une de ses plus importantes révolutions : le site-carrière. Qu’il s’agisse d’une simple page sur site corporatif ou d’un site Web à part entière, le site-carrière est aujourd’hui l’une des principales (si ce n’est la principale)  ressource de recrutement pour les compagnies. En effet, les candidats ont désormais le réflexe d’aller chercher et consulter directement les sites-carrière des entreprises pour y trouver les offres d’emplois disponibles.

Étonnamment, toutes les entreprises n’ont pas encore développé de site-carrière, aussi simple que cela puisse être. Mais la révolution est encore en marche, et certains logiciels de recrutement viennent pallier à ce manque, particulièrement pour les petites entreprises avec moins de moyens, en offrant la possibilité de créer des sites-carrières personnalisables.

Voici quelques exemples de sites carrières qui fonctionnent :

 

5# Le digital RH, véritable chef d’orchestre

Ces dernières années, la digitalisation du recrutement a transformé le RH, lui donnant la possibilité d’abandonner son étiquette « d’homme à tout faire » pour un rôle proche de celui de chef d’orchestre. Grâce à l’ensemble des technologies numériques aujourd’hui disponibles le RH va passer moins de temps sur des étapes qui auparavant pouvaient être incroyablement chronophages, comme poster des annonces ou regrouper et trier les candidatures par exemple. Ainsi, il se recentre sur le cœur de son activité, c’est-à-dire la gestion globale du recrutement et son déroulement.

Des outils comme les ATS ne sont pas étrangers à la métamorphose des RH, en proposant des options comme la diffusion automatique d’annonce, ou le tri de candidatures en quelques clics. Mieux encore, ces plateformes logicielles sont de puissants outils collaboratifs, disponibles à tous et partout. Le RH peut ainsi aisément déléguer et travailler de pair avec d’autres acteurs importants de l’entreprise (directeurs, managers, employés-clés…).

 

Où en est la digitalisation de votre recrutement ?

Nombreux sont les systèmes de gestion de candidatures présents sur le marché, il est donc important pour l’avenir de votre recrutement de faire le bon choix. Et le meilleur choix est évidemment celui qui vous permettra de profiter de tous les bénéfices de la digitalisation.

Nouveau call-to-action

Articles recommandés

ATS

Recruter sans ATS ? Plus jamais !

Avez-vous déjà recruté sans aucun outil ? Moi oui. Et je peux vous assurer que ça n'a pas été facile ! Pourquoi ? Car to...

ATS

Le RIS (Recruiting Intelligent Software) : L'atout du recruteur

Depuis plusieurs années, les recruteurs ont vu l'arrivée progressive de différents outils pour les aider dans la gestion...

ATS

Les logiciels SaaS : La nouvelle solution des RH

Rares sont aujourd'hui, les personnes n'ayant jamais entendu le terme "SaaS" au cours d'une conversation ou de leur carr...